Cabinet MURY Avocats
Paris 8ème

CONSTRUCTION – Notification des désordres en matière de garantie de parfait achèvement (GPA)

15 Mai 2021 Avocat

Cass.civ.3ème, 15 avril 2021, n° 19-25.748

 

La notification écrite des désordres à l’entrepreneur est une condition nécessaire et préalable que le maître d'ouvrage doit respecter avant de saisir une juridiction par voie d'assignation. C'est ce que rappelle l'arrêt de la Cour de cassation rendu le 15 avril dernier.

 

Dans cette affaire, la réception des travaux qui concernaient la réhabilitation d’un immeuble, était intervenue le 6 novembre 2014.

Les acquéreurs de la vente en état futur d'achèvement avaient assigné le 14 avril 2015 le promoteur immobilier. On comprend que ce dernier avait ensuite exercé ses appels en garantie à l’encontre des entreprises.

 

Par arrêt du 17 octobre 2019, la Cour d’Appel de Versailles avait rejeté les recours exercés par le maître d'ouvrage à l’encontre des entreprises sur le fondement de la garantie de parfait achèvement. En soulignant dans sa motivation les différences d’objets de la notification préalable et de l’assignation judiciaire, la Cour considère que les pièces produites par le promoteur ne peuvent s’analyser comme une notification ayant pour objet de mettre en demeure les locateurs d’ouvrage d’intervenir pour remédier aux désordres.

Dans son pourvoi, le promoteur soutenait que l’assignation valait notification des réserves qui y étaient formulées. De manière intéressante, le maître d'ouvrage soulignait que l’assignation avait une valeur contraignante que n’avait pas une lettre de mise en demeure.

 

La Cour de cassation rejette le pourvoi en rappelant que conformément aux dispositions de l’article 1792-6 du code civil, la notification des désordres est pour le maître d'ouvrage exerçant ses recours à l'encontre des entreprises, un préalable indispensable à la délivrance d'une assignation judiciaire.

 


Articles similaires

Derniers articles

CONSTRUCTION – Les lois spéciales dérogent aux lois générales (nouvelle illustration)

CONSTRUCTION – Répartition de la dette entre coobligés

COPROPRIETE – Loi 3DS et mise en conformité des règlements de copropriété : désormais, le syndic est seulement tenu d'interroger les copropriétaires...

CONSTRUCTION – Limites à l’application des clauses de conciliation préalable

ASSURANCE CONSTRUCTION – Sur la validité des clauses d’exclusion de garantie, exigences d'une jurisprudence restrictive

CONSTRUCTION – Réception tacite, des aléas liés à l'appréciation souveraine des juges du fond

IMMOBILIER – Extension de l’obligation d’un préalable amiable en matière de troubles anormaux du voisinage

ASSURANCE CONSTRUCTION - Qualification de la clause se référant aux circonstances particulières de la réalisation du risque

ASSURANCE CONSTRUCTION – Qui doit prouver que la police d’assurance décennale couvre les dommages immatériels, le tiers victime ou l'assureur ?

CONSTRUCTION – La garantie décennale ne s’applique qu’aux désordres cachés à la réception

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.